Retour à l'accueil

Un ami et partenaire d’affaires

Publié le

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur l’intégration des immigrants dans la région de Coaticook, en collaboration avec la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Coaticook, différentes personnes, ayant choisi la région comme milieu de vie, ont développé des liens d’amitié avec les locaux.  Apprenez en plus sur Lahbib Aissaoui et Pasquale Beauvais! 

Dans un bouillon de culture

CEn 2011, Lahbib Aissaoui part du Maroc avec en poche son baccalauréat en finance pour poursuivre à la maîtrise à l’Université de Sherbrooke. Comparée à sa ville natale d’un million de personnes, la Reine des Cantons de l’Est manque de sujets : aux yeux de Lahbib, c’est presque une ville fantôme! « Et puis, il n’y avait pas de pingouins! », lui qui avait pensé en rencontrer partout au Canada.

Les premiers mois, l’éloignement de sa famille lui est difficile. Heureusement, Lahbib est sociable et il noue vite contact avec les autres étudiants, en plus de faire du bénévolat auprès de personnes âgées : « Ce qui facilite l’intégration, c’est d’aller vers le monde, ne pas être gêné! »

Peu à peu, Lahbib s’habitue à sa nouvelle vie et après ses études, il reçoit des offres de partout, dont Montréal et Coaticook. Qui aurait cru qu’il choisirait cette dernière et, surtout, qu’il ne voudrait plus en repartir? « Je suis tombé amoureux de ce calme. C’est une belle région et il y a du bon monde! »

Parmi ce bon monde, il rencontre d’abord l’équipe de la SADC de la région de Coaticook, qui l’engage comme conseiller aux entreprises. Et voilà que la deuxième cliente qu’il aide dans le cadre de ce travail est la propriétaire de Bio-Bon inc., Pasquale Beauvais.

Laisser mijoter

Si Pasquale voulait d’abord de l’aide en gestion, l’idée de la confier à un collègue se profile peu à peu. Pendant des années, Lahbib aide Pasquale à gérer l’essor de son entreprise bioalimentaire. La confiance s’installe entre eux et non seulement se découvrent-ils plusieurs valeurs en commun, mais ils constatent combien ils sont complémentaires : « ses forces sont mes faiblesses et mes forces sont ses faiblesses », disent-ils l’un de l’autre.

Leur relation se consolide. Comme l’affirme Lahbib, Pasquale est une femme de cœur, créative et ouverte, « elle voit la personne, sa valeur et ses valeurs, peu importe son pays d’origine ». Et lui se révèle fort généreux, ce que Pasquale estime « essentiel en cuisine, où il faut aimer donner et partager. De plus, il est intègre et passionné, qualités primordiales en entrepreneuriat. »

Et la chimie opère

Lahbib est convaincu du potentiel commercial que recèle le végé-pâté et l’entrepreneur en lui murit un projet. En toute transparence, il prépare sa sortie de la SADC avant de présenter son idée à Pasquale : produire aussi le végé-pâté au Maroc. La surprise vient toutefois de Pasquale, qui du tac au tac le relance en lui proposant un partenariat!

Ainsi, depuis 2018, Lahbib est en voie de devenir copropriétaire de Bio-Bon inc. Avec Lahbib qui excelle dans tous les aspects de la direction générale, Pasquale peut ainsi renouer avec le côté créatif et relationnel qu’elle aime tant. En unissant leurs talents et se divisant les tâches selon leurs forces et leurs préférences, ils font en sorte que « un plus un donne trois! »

Tout est tiguidou!

Lahbib est encore étonné de constater qu’à présent, il a hâte de revenir au Québec après un séjour au Maroc : « C’est mon pays et je l’adore, j’y ai ma famille, mais ma place est ici. » De plus, les expressions québécoises lui sont maintenant familières. Il sait ce que signifie « être dans le jus » ou « avoir de la broue dans le toupet » et en utilise lui aussi sans même s’en rendre compte. « Ça va ben! » ajoute-t-il, le sourire moqueur.

Enfin, Lahbib compose très bien avec les rigueurs du climat québécois. Surtout avec toute cette chaleur humaine qu’il reçoit de son entourage, et ce cadeau que lui a offert son attentionnée collègue Pasquale : des gants chauffants! Car comme lui, on peut bien l’admettre : « J’aime l’hiver, mais pas le froid! »

Un nouvel ami et partenaire d'affaires

Lahbib est encore étonné de constater qu’à présent, il a hâte de revenir au Québec après un séjour au Maroc : « C’est mon pays et je l’adore, j’y ai ma famille, mais ma place est ici. » ! Découvrez Lahbib Assaoui, ami et partenaire d'affaires de Pasquale Beauvais de Bio-Bon Inc. Lisez leur histoire ici : https://bit.ly/30pEh9F

Posted by Région de Coaticook on Thursday, January 16, 2020