Retour à l'accueil

Je suis Alejandro Gomez, passionné de musique et de fréquences

Publié le

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur l’intégration des immigrants dans la région de Coaticook, en collaboration avec la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Coaticook, différentes personnes, ayant choisi la région comme milieu de vie, ont développé des liens d’amitié avec les locaux.  Découvrez l’histoire d’Alejandro Gomez.

Alejandro alias DJ Risa porte bien ce nom, qui veut dire « rire » en espagnol, car à sa console, il a le sourire aux lèvres et sème la joie en mixant des pistes. Il maitrise cet art de trouver la trame qui les unit pour créer une longue pièce originale et ainsi faire danser et rêver au rythme d’une musique planante, vibrante, rassembleuse.

De Coacalco à Compton 

La musique a toujours été présente dans la vie d’Alex. Dans la maison familiale où il grandit, au Mexique, ses parents écoutaient surtout du disco. « L’introduction parfaite à la musique électronique! », affirme Alex.

Avide de découvertes, il court les fêtes et festivals où il se fait des amis de partout et s’initie à divers genres musicaux : cumbia, dubstep, techno, reggae, hip-hop, drum’n’bass et bien d’autres. Vibrant de toutes ces influences, il part voyager à 18 ans. Après un séjour à Playa del Carmen, puis à Isla Mujeres, il obtient un emploi décisif dans le Chiapas : faire l’entretien dans un nouveau bar de musique électronique. « Pour la première fois, j’avais accès à de l’équipement de DJ. Je pouvais l’observer de près et même expérimenter. »

Il reprend son périple en 2008, cette fois vers la Colombie-Britannique. Il y rencontre un groupe d’amateurs de musique électronique avec qui il organise des festivals dans la région d’Okanagan.

Jusqu’en 2010, il passera ses hivers au Québec et ses étés en Colombie-Britannique. Quand sa conjointe lui annonce qu’elle est enceinte, ils quittent Montréal pour Compton afin de se rapprocher des parents de celle-ci.

Mixer dans la mixité

Au Québec, il participe à des festivals de musique électro comme Eclipse, OpenMind ou Timeless et d’autres événements multidisciplinaires. Nourri de ses rencontres avec des artistes de partout, Alex a l’idée en 2011 d’organiser des événements musicaux à Sherbrooke. L’année suivante, il cofonde Digital Station, collectif dédié à la diffusion de musique reggae et dub, dont les prestations se succèdent et font connaitre des artistes émergents de la scène indépendante. Par son style multiculturel et bien à lui, DJ Risa fait sa marque et joue auprès d’artistes de renom.

La tête toujours pleine de projets, il cofonde aussi Onderground, qui promeut la musique house et techno, et plus tard Bemba, « un collectif d’artistes qui raconte des histoires avec les ondes de la musique et de la création ».

Juillet 2019, Alex réalise le documentaire Au Beat de Sherbrooke visant à faire découvrir les artistes, artisans et événements de la scène électronique de Sherbrooke. À voir sur la chaine YouTube d’Alex Dubmex!

Partager même sans se rassembler

Si la pandémie a forcé l’annulation des festivals si chers à Alex, il n’a pas remisé sa platine pour autant! À l’été 2020, une oasis urbaine a été aménagée sur la rue Wellington à Sherbrooke pour présenter des spectacles de divertissement multidisciplinaire. Devinez qui a animé les fins de semaine? DJ Risa! En alternance avec son comparse de Bemba, Nigan, ils ont inondé la rue de leurs sonorités envoutantes et festives.

D’ici à ce que rouvrent les pistes de danse, Alex varie les plaisirs et les défis. Père de deux enfants, il reprend son rôle de réalisateur de film pour faire une minisérie au sujet de l’école à la maison.

Un langage universel

Pour entrer en contact avec les autres, rien de mieux que la musique ou le sport. La parole n’est pas toujours nécessaire… ni le moyen le plus simple. À son arrivée au Canada, lui qui navigue entre espagnol, anglais et français a souvent essayé de traduire des blagues de l’espagnol : « Ça ne marchait jamais! » se rappelle-t-il en riant.

S’il y a une chose à garder en tête, c’est bien que « tout le monde cherche le bonheur! » DJ Risa en infuse une bonne dose dans le cœur de tous ceux qui prêtent l’oreille à sa musique. Pour vous laisser transporter, écoutez sa chaine sur Soundcloud.

Voir la vidéo: https://www.facebook.com/regiondecoaticook/videos/927834147753916